Altina RIBEIRO, auteur

 

Née le 25 septembre 1960 à São Vicente da Raia, un village situé au Nord-Est du Portugal, Altina Ribeiro et sa famille quittent leur pays natal en 1969, alors sous la dictature de Salazar, pour rejoindre la France.

 

Entre un petit village loin de tout et une grande ville comme Paris, le choc culturel est énorme et les premières années en France sont difficiles.

 

Le temps passant, Altina et sa sœur s’habituent à leur nouvelle vie, la trouvant même de plus en plus attractive.

 

Les parents, en revanche, ont beaucoup de difficultés à s’adapter à un pays dans lequel l’éducation ne correspond pas à celle qu’ils ont reçue et qu’ils souhaitent transmettre à leurs deux filles. Il en résulte un conflit de générations inévitable.

 

Altina débute sa scolarité française à l’âge de neuf ans, soit trois années plus tard que ses camarades.

 

De plus, ses parents ne lui permettent pas de faire de très longues études et, à son grand regret, elle est orientée vers une formation de secrétaire à l’âge de seize ans.

 

Son diplôme en poche, elle trouve un emploi dans un cabinet d’avocats en 1979.

 

Après une adolescence difficile marquée par le manque de communication avec sa famille, en 1980, Altina prend la décision de quitter les siens pour vivre sa vie.

 

Elle rencontre Adelino en 1981, l’épouse en 1982. De cette union naissent deux enfants, Marina en 1983 et Bruno en 1989.

 

En 1992, elle reprend ses études, d’abord pour se perfectionner dans le domaine du droit, ensuite et surtout pour le plaisir d’apprendre.

 

Elle obtient son diplôme de premier clerc d’avocat en 1995, ce qui lui vaut une promotion et lui ouvre les portes d’un emploi à mi-temps.

 

Plus de trente ans après son exil, l’envie de raconter son histoire grandit en elle et, profitant de davantage de temps libre, elle se met à écrire. C’est ainsi que son autobiographie Le fado pour seul bagage est publiée en 2005.

 

A la suite de cette parution, une autre déracinée, Alice Neto, qui a, elle aussi, envie de partager son parcours semé d’embuches, lui confie quelques épisodes de sa vie. C’est ainsi que la biographie Alice au pays de Salazar voit le jour cinq ans plus tard.

 

Face à l’intérêt indéniable suscité par Le fado pour seul bagage, Altina RIBEIRO l'a traduit en portugais sous le titre "De São Vicente a Paris". Il fut édité en France en décembre 2012 par "La voix au chat libre" et au Portugal en juillet 2013 par "Chiado Editora". 

 

Souvenirs d'Altina RIBEIRO

Inscrivez-vous à la lettre d'information

d'Altina RIBEIRO

et soyez le premier informé de son actualité littéraire !

Assine a newsletter

de Altina Ribeiro

e seja o primeiro informado da sua notícia literária!

boletim informativo !

Liens partenaires

Les Editions La Voix au Chat Libre
Les Editions La Voix au Chat Libre
Elodie TORRENTE
Elodie TORRENTE
Latitudes, revue
Latitudes, revue
Cap Magellan, Journal
Cap Magellan, Journal
Vida Lusa, magazine
Vida Lusa, magazine
Encontro, journal
Encontro, journal
Site Internet, Edition
Site Internet, Edition